24 octobre 2016

La souffrance est-elle absurde ? Quatre interventions

Vous trouverez quatre contributions: 1) Présentation du sujet : du sentiment de l'absurde à l'éthique de la souffrance par Didier Karl 2) Souffrance et altérité par Véronique Barrail 3) Valeur de la souffrance par Guy Karl 4) Un regard clinico-philosophique par Philippe Marchat     1) Présentation du sujet   La question interroge d’emblée la signification d’une expérience, son sens et avec lui son orientation possible, sa direction et sa finalité. L’absurde apparaît lorsque toute signification est vacante... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 septembre 2015

Un TRAGIQUE JOYEUX ?

Le tragique peut-il être joyeux? C'était l'opinion de Nietzsche. Mais cette conception me semble infiniment problématique, encore qu'elle m'inspire une immédiate sympathie, contre l'opinion courante. Convenons que le premier mouvement devant l'événement tragique c'est l'effroi, la débâcle et l'horreur. Comment pourrait-on se réjouir du malheur qui frappe l'innocent, de la dévastation qui emporte les villes. Même le spectacle de la tragédie, qui ne menace en rien la vie du spectateur, inspire de profonds sentiments dépressifs, la... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2012

La FORMULE du TRAGIQUE

Voici, selon moi, la formule du tragique, qui rend compte à la fois de l’essence de la tragédie comme genre littéraire et musical, et de la pensée tragique comme métaphysique et éthique de l’existence. Le Maître-mot du tragique est le réel, à partir de quoi tout se déplie en corolle. C’est du réel, comme expérience fondatrice, bouleversante et incommunicable, que s’origine une intuition définitive, laquelle pourrait s’exprimer approximativement comme ceci : « cela ne s’arrange pas ». En quoi le tragique s’oppose... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 février 2012

ELOGE DU RISQUE, A LA LISIERE DU REEL

Texte de Rainer Maria Rilke (4 juillet 1924)     « Comme la nature abandonne les êtres au risque à l’aventure de leur désir obscur... et n'en protège aucun particulièrement dans les sillons et dans les branches, de même nous aussi, au tréfonds de notre être ne sommes pas plus chers ; il nous risque. Sauf que nous, plus encore que la plante ou l'animal, allons avec ce risque, le voulons, et parfois même risquons plus (et point par intérêt) que la vie elle-même, d'un souffle plus... Ainsi avons-nous, hors abri, une... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 11:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2010

Du tragique

La question du tragique dépasse largement la problématique de la tragédie, mais il est bien évident qu'on ne saurait ignorer le rôle décisif joué par le phénomène culturel et artistique de la tragédie attique, au Vème siècle. Nous en parlerons rapidement. Mais il est bien clair, également, que l'esprit tragique est présent dans la culture grecque dès les poèmes homériques, essentiellemnt dans l'Iliade, et qu'elle trouve une expression remarquablement neuve et pénétrante dans les premières oeuvres philosophiques de la période... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 juillet 2010

Héraclite, poète et penseur (1)

OUVERTURE René Char écrit dans "Recherche de la base et du sommet" , au sujet d'Héraclite d'Ephèse : "Il savait que la vérité est noble et que l'image qui la révèle c'est la tragédie".  et un peu plus loin : "Au delà de sa leçon, demeure la beauté sans date, à la façon du soleil qui mûrit sur le rempart mais porte le fruit de son rayon ailleurs". Il faut lire et relire ce texte extraordinaire dans son intégralité. Ici poésie et pensée tremblent et rayonnent du même flamboiement stellaire,... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,