05 juillet 2012

REVERSIBILITE

« Si nous pouvions ne serait-ce qu’un instant nous échapper des « ismes », jolis petits systèmes bien rodés, à la circonvolution bien définie : l’idéalisme, le matérialisme, l’empirisme…que sais-je encore ? Le challenge pour tout ami véritable de la vie n’est-il pas de revenir à soi, à cet élan qui nous anime et participe au vivre, mieux à l’injonction du vivre ! Je me tiens jamais au plus près du réel que lorsqu’au fond je le déréalise, je le « déconceptualise ». Abandon de la pensée, de la... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 15:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juin 2012

HABITER UN MONDE

« Habiter un monde »           Que font donc ces personnes toutes affairées ? Semblables à des insectes, elles vaquent à leurs occupations, elles se faufilent, se bousculent, se heurtent quelquefois, dans un tumulte assourdissant voire incessant. Le temps de l’horloge, en véritable chef d’orchestre impose son rythme, sa mesure ou plutôt sa démesure. Ces attitudes humaines sont toutes structurées, calibrées, empêchées de toutes initiatives singulières : jouissance d’une main mise sur des... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 15:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 juin 2012

HORS DE SOI : le Génie

De prime abord, nous pouvons observer la manifestation d’un élan, d’un influx singulier dans la vie d’un génie comme « un je ne sais quoi »qui le constitue et qui le dépasse en même temps. Etrange métabolisme que celui-ci : agité et agitateur sans distanciation et distinction possibles au cœur de ce déploiement de puissance. C’est aussi le sentiment d’être emporté, happé par un rythme infernal de la raison enfantine, indomptable, immédiate, par une « intuition de génie » battant en brèche toute forme... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2012

La FORMULE du TRAGIQUE

Voici, selon moi, la formule du tragique, qui rend compte à la fois de l’essence de la tragédie comme genre littéraire et musical, et de la pensée tragique comme métaphysique et éthique de l’existence. Le Maître-mot du tragique est le réel, à partir de quoi tout se déplie en corolle. C’est du réel, comme expérience fondatrice, bouleversante et incommunicable, que s’origine une intuition définitive, laquelle pourrait s’exprimer approximativement comme ceci : « cela ne s’arrange pas ». En quoi le tragique s’oppose... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2012

TETRALOGIKON : la quadruple racine de la pensée

Je voudrais exprimer en quelques formules claires et simples les fondements de l'A-philosophie. Pour cela il faut et il suffit de quatre notions, dont la combinatoire exprime l'essence de la chose : Ab-sens, réel, vérité, savoir. L'Ab-sens est le régime du réel, le sens est le régime de l'illusion. Le savoir ne peut saisir le réel, au mieux il peut s'amender à son contact. Le savoir n'est pas la vérité, mais une réprésentation évolutive de l'inconnaissable. La vérité est l'acceuil inconditionnel du réel.    ... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2012

REEL SENSIBLE, REEL IMPREVISIBLE

Pour Epicure la sensation est toujours vraie en tant qu'elle me donne directement le contact avec les objets : expérience de la réalité sensorielle. De loin la tour m'apparaît ronde, de près carrée. C'est qu'elle est ronde de loin et carrée de près. Etre c'est apparaître. Je ne puis rien savoir au delà, ou en deçà. Bien sûr je peux comparer les deux images, il n'en reste pas moins qu'elle m'apparaîtra toujours ronde de loin et carrée de près. Le jugement rectifie d'une certaine manière, en me permettant de comprendre que c'est la... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mai 2012

TETRALOGIKON : de la VERITE

"S'efforcer à faire meilleure la prochaine étape, tant que nous sommes sur le chemin. Puis, arrivés au terme, se réjouir de manière égale." (Epicure : sentence vaticane, 18). Il existe un chemin vers l'excellence, que nous pouvons parcourir étape par étape. C'est le travail de la pensée éclairée par la connaissance, l'expérimentation méthodique, le raisonnement. Hygiène, médecine, philosophie. On n'insiste pas assez sur la dimension volontaire, sur le tonos (l'effort) requis pour la progression éthique, selon une vision paresseuse,... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2012

TETRALOGIKON : la question du SENS

Spinoza : Ethique,IV, Préface. "La nature n'agit pas en vue d'une fin ; car cet Etre éternel et infini que nous appelons Dieu ou Nature, agit avec la même nécessité qu'il existe. Nous avons montré en effet que la nécessité de nature par laquelle il existe est la même que celle par laquelle il agit. Aussi, la raison, ou la cause, par laquelle Dieu ou la Nature agit, et celle par laquelle il existe, sont une seule et même chose. N'existant donc pour aucune fin, il n'agit pas non plus en vue d'une fin, et, comme son existence, son action... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 février 2012

ELOGE DU RISQUE, A LA LISIERE DU REEL

Texte de Rainer Maria Rilke (4 juillet 1924)     « Comme la nature abandonne les êtres au risque à l’aventure de leur désir obscur... et n'en protège aucun particulièrement dans les sillons et dans les branches, de même nous aussi, au tréfonds de notre être ne sommes pas plus chers ; il nous risque. Sauf que nous, plus encore que la plante ou l'animal, allons avec ce risque, le voulons, et parfois même risquons plus (et point par intérêt) que la vie elle-même, d'un souffle plus... Ainsi avons-nous, hors abri, une... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 11:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2012

DE QUEL DROIT LE DROIT ?

Force est de constater que la plupart de nos comportements sociaux sont régulés, normalisés, cadrés voire même encadrés par des textes juridiques, des codes, et autres circulaires d’application. On légalise, on institutionnalise nos modes de vie, nos us et coutumes dans ce somptueux et prolifique terreau du droit. Tout cela rassure nos édiles, qui, sous couvert de la loi et au nom du bien commun dictent leurs principaux desiderata conformément à l’expression de la volonté générale, cela va de soi. La référence au droit positif... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 18:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,