13 janvier 2013

LE SUJET DE LA CONNAISSANCE

"Le sujet peut se comprendre comme le créateur d'un nouvel agencement en soi-même ou dans la réalité extérieure avec la conscience accrue de son ignorance."
Posté par philoaletheia à 13:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 janvier 2013

A PROPOS DU SUJET ET DE LA CONNAISSANCE

Du sujet , de sa disparition , de son impossible assignation à résidence   Définir ce que serait le sujet , n’est-ce pas d’une part présomptueux , d’autre part, que serait une définition , sinon une commodité de la conversation dont on se satisferait à bon compte ? Pour prétendre à l’existence, le sujet a besoin de se mouvoir dans l’espace extérieur à soi , dans l’ouvert qui n’est ni soi ni l’autre , dans l’Ailleurs , c’est-à-dire dans l’intervalle. L’intervalle est à la fois la distance d’un lieu à un autre , et la période... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 20:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 décembre 2012

Du SYMBOLIQUE et de la CREATION

L'asymbolie désigne l'état de ruine du registre symbolique, lorsque les mots non seulement nous manquent, dérapent et se délitent, - ce qui peut arriver à tout un chacun dans des expériences passagères de déréalisation - mais plus profondément que le symbolique dans son entier révèle sa caducité foncière, son inadéquation définitive et sans reste. Cela, c'est pour un psychiatre, la psychose. Le sujet serait englouti dans un réel sans médiation possible, sans issue, à moins qu'il ait construit de toute pièces un système délirant... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,