Réflexion sur les savoirs sur l'humain : sciences dites "humaines", et leur relation au questionnement philosophique
30 septembre 2017

Groddeck : théorie du ça

  Si l'on considère, avec Groddeck, que la vie, comme la mort, sont des expressions du ça éternel et immanent, on en déduira nécessairement quelques propositions remarquables : La distinction traditionnelle du corps et de la psyché s'estompe : corps et psyché sont indissociables, étant ensemble et indistinctement des manifestations de l'énergie formatrice du ça. Il en résulte une approche médicale tout à fait nouvelle : considérer l'entièreté du patient, son mode d'être et de paraître comme une unité expressive. Affections... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 octobre 2016

La souffrance est-elle absurde ? Quatre interventions

Vous trouverez quatre contributions: 1) Présentation du sujet : du sentiment de l'absurde à l'éthique de la souffrance par Didier Karl 2) Souffrance et altérité par Véronique Barrail 3) Valeur de la souffrance par Guy Karl 4) Un regard clinico-philosophique par Philippe Marchat     1) Présentation du sujet   La question interroge d’emblée la signification d’une expérience, son sens et avec lui son orientation possible, sa direction et sa finalité. L’absurde apparaît lorsque toute signification est vacante... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 janvier 2016

Sur l' EGOISME : une approche psychologique

  Suite à notre séance sur l'égoïsme j'ai réfléchi de mon côté, me demandant ce que signifie cette notion sur un plan plus spécifiquement psychologique. Je publie ici cette modeste contribution, en espérant qu'elle puisse conribuer au débat, et provoquer de nouveaux approfondissements. GK   L'égoïsme est une notion difficile, qui fait l'objet d'appréciations contradictoires, entre condamnation morale et justification vitale, parce qu'elle est traversée par deux lignes de forces hétérogènes, reliées cependant par l'amour :... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 avril 2015

De l' INCONSCIENT

  L'oeuvre de Schopenhauer contient de précieuses indications sur l'inconscient : le rêve, la folie, le refoulement sont analysés de manière novatrice comme expressifs du vouloir vivre, alors que l'intellect est court-circuité par une force qui le dépasse. De plus Schopenhauer est le premier à donner une place toute nouvelle à la sexualité en philosophie, qui jusque là était plutôt abordée dans le roman. Pour autant il ne crée pas vraiment un concept de l'inconscient. Son thème central c'est le vouloir vivre. Créer un concept... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 février 2015

Edgar Morin : machine triviale, complexité et subjectivité

        La vie sociale des humains n'est pas concevable sans les institutions, sans les structures régulatrices de l'échange et du rapport à l'autre. Mais ce rapport entre l'individu et l'institution a toujours été polémique, complexe, hétérogène et conflictuel. Tout le problème est de savoir si l'institution permet l'émergence d'une subjectivité active en mettant en œuvre des processus de pensée capables d’affronter la complexité du monde, la sienne propre, à partir d’interrogation critique ou si le... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 septembre 2013

Le Rire

  Il est tout à fait sérieux de s’interroger sur la signification du rire ! Et même si apparemment c’est un tout petit problème, la plume de la plupart des philosophes reste assez sèche sur ce sujet à l’exception de Bergson. A cet égard, Thomas Hobbes abordera cet aspect dans The Elements of Law natural et politic (XVII), en écrivant ceci : « Il est une passion qui n’a pas de nom, mais dont le signe est cette distorsion du visage que nous appelons rire… Mais à quoi nous pensons et de... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2011

GENIE et FOLIE : une contribution

Entre le génie et la folie se dresse un modeste "presque" qui fait toute la différence. Le génie est presque fou, mais de ce presque il tire les ressources de sa santé. Que ce presque se mette à vaciller, et c'est la catastrophe : Nerval pendu à un lampadaire de rue, Althusser assassinant sa femme, Nash discutant avec un camarade inexistant, Schumann se jetant dans le Rhin. On a de longtemps souligné la parenté entre les deux structures. Dans le génie se voit une sorte de monstruosité intellectuelle ou artistique, une hypertrophie... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 12:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2010

Résonances sur loi des 3 états et paradigme social

Résonance 2 (02/11/10) : relative à la thèse de Sloterdijk dans résonance 1 plus bas. Je crois qu'il faut interpréter la théorie de Sloterdijk relative à "la vexation par les machines" dans le prolongement des blessures narcissiques infligées à l'humanité par ses propres découvertes. Il me semble que lui-même va dans ce sens. Cette thèse est déjà présente chez Freud mais déplacée ici dans une perspective anthropo-historique permettant de penser le passage d'un paradigme traditionnel qui garantissait la subjectivation... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2010

La loi des trois états (partie 2)

La loi des trois états (partie 1 ) cliquez ici De la nécessité de l’histoire et du devenir Pourquoi l’humanité aurait-elle une histoire et pourquoi cette histoire aurait-elle un sens ? Parce que l’humanité n’est pas d’emblée achevée. Parce que l’esprit de l’homme est prématuré. Cette thèse qui est celle des philosophes de l’histoire comme Kant ou Auguste Comte, emprunte une perspective anthropologique. Alors que « l’animal vit d’une vie non-historique » (Nietzsche), qu’une « raison étrangère a pris soin de lui, […] ... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 octobre 2010

La loi des trois états : dévoilement des paradigmes sociaux

Les derniers articles de Philoalètheia (rédigés par GK) associés à la rubrique Anthropéia posent le problème majeur de la fragmentation des savoirs et de l’éclatement des représentations produits par l’avènement des sciences modernes et leur spécialisation accrue. Ils nous invitent à pointer les limites du paradigme de notre temps issu d’une histoire dont les trois âges successifs (cosmocentrisme – théocentrisme – anthropocentrisme) forment la trame souterraine. La référence à Auguste Comte est ici convoquée pour tenter de comprendre... [Lire la suite]
Posté par philoaletheia à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]